Avec l’IA, la technique ne se cantonne plus à la technique

L’intelligence artificielle, comme toute technologie, est une arme à double tranchant, et pour éviter des impairs, les entreprises feraient bien de faire appel aux sciences humaines.

 

L’acceptabilité sociale de l’intelligence artificielle (IA) est un défi dont les acteurs politiques et économiques doivent s’emparer sans complaisance ni demi-mesures. Attention toutefois aux contresens : elle ne consiste pas à faire accepter, par des pratiques manipulatoires, une technologie donnée aux citoyens ; mais bien au contraire à développer cette technologie à partir du social lui-même.

En d’autres termes, l’acceptabilité sociale ne doit pas chercher à faire rentrer la technologie dans le social mais le social dans la technique.

L’IA est aujourd’hui loin de remplir toutes les conditions nécessaires à cette acceptation. Cela s’explique notamment par son opacité et son caractère « éthéré ». Concevoir des IA socialement approuvées suppose 1) de les rendre interactives, 2) universellement accessibles, 3) transparentes et 4) d’assurer un contrôle permanent sur leur devenir qui ne soit pas simplement technique mais aussi éthique.

Cet article a été écrit sur le site Les Echos par Julien De Sanctis.
Lisez l’article entier ici.

Share this post with your friends

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Who Are We?

The foundation gathers thought leaders, researchers, decision-makers, from Asia and Europe, to lead working groups and research projects on the positive impacts of artificial intelligence on our society.

© 2018 Live With AI | All Rights Reserved